Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2010

à mots reposés

Un petit bonjour aux personnes qui me lisent encore, et qui visitent encore ces pages.

Je suis un peu désolé de le laisser à l'abandon mais je n'écris plus trop en ce moment. Sans doute parce que la vie normale est un très mauvais sujet de littérature. J'ai pas de ruptures honteuses, pas d'évènements qui mettent à mal mon égo, pas de projets pompeux... Donc pas d'envie pressante d'uriner tout ça. Ma vie devient vivable, et même agréable. Ce n'est pas photogénique.

Je n'écris plus aussi, du moins pour le moment, parce que je n'ai plus de nouveaux sujet d'indignation, de découverte. J'ai passé près de 4 mois au Maroc. Comme d'habitude, j'y ai vu des choses assez dures, assez retords. Mais désormais, passé la surprise, je suis dans l'acceptation. Je veux dire: je ne trouve plus de plaisir à raconter le malheur, ou l'imparfait, parce que, aussi pervers que ça puisse être, avant, la découverte du drame quotidien des gens, ou du mien, me remplissait du bonheur de l'écrire. Aujourd'hui, elle devient une chose habituelle. Passé le plaisir de partager ma découverte, ça deviendrait un devoir. Donc une tache administrative que je n'ai pas la force mentale d'assumer, donc d'écrire, à cause de ma fatigue habituelle.

Ecrire me fatigue, sauf quand j'en ai besoin. Et là, je n'en ai pas besoin. J'écris actuellement un livre, et j'éprouve toutes les peines du monde à avancer. Je n'ai pas le talent automatique, sauf quand je suis malheureux, et ce n'est pas le cas aujourd'hui, loin de là.

Je vous remercie en tout cas de découvrir ou de revenir de temps à autre ici. Prenez soin de vous et à bientôt peut-être. :)

 

Mohamed Saïd, fait à Paris, le 22 février 2010, à 19h05

 

 

Mattafix - Cool down the pace

Commentaires

Bon courage pour ton livre ! Si tu cherches un bêta-lecteur, je suis là...

Écrit par : Cristophe | 22/10/2010

Coucou Cristophe! Merci de te proposer! Sois sûr que si j'arrive à mener mon projet à bien, tu seras l'un de mes premiers lecteurs!

Écrit par : Mohamed Saïd | 22/10/2010

De bonnes nouvelles en somme :)

Écrit par : Marie-Aude | 23/10/2010

La vie a une drole facon de nous emporter dans sa monotonie. De nous noyer dans la routine des tous les jours.
Je me trouve a compter, dompter, le temps quand je le peux.
Les temps nous fuit, on court derriere. On oublie.
Le temps est un cercle infini. On revient toujours au meme endroit, tot ou tard. On joue le jeu. Il n'y'a pas moyen d'y echapper. On est happes par une force au dela de nos moyens.
J'aime le temps qui m'ennuie. Je le savoure.
Je te comprend. ne te force pas. Savoure les moments furtifs. Savoure les petits bonheurs de chaque jour.
Enfants du temps, on devient ce que l'on veut, et bien plus tard, ce que l'on n'a pas voulu.

Écrit par : Mouka | 12/11/2010

Les commentaires sont fermés.